Fort Queyras : La saga de la vente recommence

fort-queyras-631.jpg
Fort Queyras est à vendre :

La commune de Château-Queyras annonce dans le journal des Hautes Alpes le prix qu’elle est prête à payer. Et pas n’importe quel prix (1.8m€).

D’habitude c’est le vendeur qui propose un prix et les négociations s’engagent DISCRÈTEMENT mais  surtout pas dans le journal !

Et en plus la mèche est vendue : Ce sera la Communauté de Communes du Queyras qui achètera le fort. Le propriétaire doit bien rire, il va peut-être même augmenter son prix, la com com étant dix fois plus riche que la commune.

Ah, au fait je vais acheter une voiture, mais ce sera la Com Com qui la payera !

Quel amateurisme ! Quel manque de considérations pour les deniers publics !

 

Si la CCEQ achète le fort cela veut dire que demain il sera administré depuis Briançon (capitale de la future communauté de communes). donc il aura encore échappé aux Queyrassins.

Pour que Fort Queyras reste Queyras, il faut que la commune de Château-Queyras (qui porte bien son nom) l’achète pour qu’il reste sous gestion Queyras. Et si un jour (proche) les communes du Queyras fusionnent, le fort sera toujours « Queyras » et non « Briançon ».

Mais les Queyrassins ne sont pas tous d’accord sur cet achat. Pourquoi « nationaliser » Fort Queyras alors que les maires du Queyras sont tous à droite donc pour les privatisations ? (Cela vaut aussi pour la pompe à essence d’ailleurs). « Fort Queyras c’est un tas de pierres » (NB  Ceux qui disent çà ont raison si on dit que queyras = cair-as c’est à dire « gros tas de pierre »).

Pour une commune, ce château c’est 4 murs et un toit qu’il faudra rénover et faire vivre à coup de millions d’euros. Est ce bien la compétence d’une commune ? Elle a déjà ses remontées mécaniques à sauver à grand-peine, pas question de rajouter un boulet qui risque de coûter une fortune aux administrés.


Archive pour août, 2014

Fort Queyras : La saga de la vente recommence

fort-queyras-631.jpg
Fort Queyras est à vendre :

La commune de Château-Queyras annonce dans le journal des Hautes Alpes le prix qu’elle est prête à payer. Et pas n’importe quel prix (1.8m€).

D’habitude c’est le vendeur qui propose un prix et les négociations s’engagent DISCRÈTEMENT mais  surtout pas dans le journal !

Et en plus la mèche est vendue : Ce sera la Communauté de Communes du Queyras qui achètera le fort. Le propriétaire doit bien rire, il va peut-être même augmenter son prix, la com com étant dix fois plus riche que la commune.

Ah, au fait je vais acheter une voiture, mais ce sera la Com Com qui la payera !

Quel amateurisme ! Quel manque de considérations pour les deniers publics !

 

Si la CCEQ achète le fort cela veut dire que demain il sera administré depuis Briançon (capitale de la future communauté de communes). donc il aura encore échappé aux Queyrassins.

Pour que Fort Queyras reste Queyras, il faut que la commune de Château-Queyras (qui porte bien son nom) l’achète pour qu’il reste sous gestion Queyras. Et si un jour (proche) les communes du Queyras fusionnent, le fort sera toujours « Queyras » et non « Briançon ».

Mais les Queyrassins ne sont pas tous d’accord sur cet achat. Pourquoi « nationaliser » Fort Queyras alors que les maires du Queyras sont tous à droite donc pour les privatisations ? (Cela vaut aussi pour la pompe à essence d’ailleurs). « Fort Queyras c’est un tas de pierres » (NB  Ceux qui disent çà ont raison si on dit que queyras = cair-as c’est à dire « gros tas de pierre »).

Pour une commune, ce château c’est 4 murs et un toit qu’il faudra rénover et faire vivre à coup de millions d’euros. Est ce bien la compétence d’une commune ? Elle a déjà ses remontées mécaniques à sauver à grand-peine, pas question de rajouter un boulet qui risque de coûter une fortune aux administrés.

12

Milagradi |
RESIDENCE ESSONIA |
Feabea |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Geraldmetroz
| Chipieetcanaille
| Unehistoiredeux